Programme

9h30-10h15 Accueil

10h00-10h15 Ouverture

10:15-11h15 Approches historiques et philosophiques

Etre inclusifs hier et aujourd'hui, Jean Vilbas, conservateur de bibliothèque, docteur en théologie

L'inclusion ou la pratique de la reconnaissance, Marina Zuccon, présidente du Carrefour des Chrétiens inclusifs

11h30-12h30 Moment biblique

L'argument de la "nature" chez Paul, et son dépassement, Yvan Bourquin, docteur en théologie

« Il n'y a plus ni Juif ni Grec, il n'y a plus ni esclave ni homme libre, il n'y a plus ni homme ni femme, car vous tous, vous êtes un en Jésus-Christ. » (Galates 3.28) : les aléas de l'emploi d'un verset clé dans les questions d'inclusivité, Valérie Nicolet, enseignante de Nouveau Testament à l'Institut protestant de théologie, Paris

12h30-14h00 Pause

14h00-15h00 Liturgies et rituels

Unions de même sexe et réinvention du mariage: la nouvelle liturgie épiscopalienne de mariage inclusif, Rémy Bethmont, professeur Université Paris 8

Lucinda Laird, doyenne de la Cathédrale américaine de Paris

15:30-17 Table ronde « Penser l’inclusivité au prisme des expériences »

Animée par Nathalie Leenhardt, codirectrice et rédactrice en chef de l’hebdomadaire Réforme __ Stéphane Lavignotte__, pasteur de la Mission populaire évangélique de France (MPEF) : Une inclusivité qui s’ouvre à toutes les différences ». L’inclusion au quotidien dans la Fraternité MPEF de La Maison Verte (2006-2013)

Corinne Lanoir, doyenne de l’IPT, enseignante d’Ancien Testament : Parcours d'accueil et d'intégration : l’engagement des Eglises protestantes en Italie envers les migrants

Isabelle Bousquet, pasteur à la Fondation John Bost : Avec ou sans handicap, être ensemble membres d’Eglise

Claude Besson, président de Réflexion et partage : Avancées de l'église catholique aujourd'hui face à l'homosexualité

Cette journée de réflexion cherche à penser la question de la diversité et de l’inclusivité en Église. Question qui se pose en terme d’accueil, d’accessibilité et de reconnaissance, et se comprend au sens large. Souvent, la réflexion sur l’inclusivité se fait à partir d’un seul paramètre : l’âge, le genre, la classe sociale, la diversité familiale, la sexualité, l’ethnicité ou le handicap.

Nous aimerions au contraire élargir la réflexion vers un mode plus intersectionnel et donc croiser les perspectives : comment différents aspects peuvent-ils compliquer l’accès à l’Église ? Comment différentes communautés réfléchissent-elles à la question de l’inclusivité ? Quelles sont les dynamiques de transformation ? Comment rend-on accessible des bâtiments, mais aussi des cultes et des programmes paroissiaux ? Comment devient-on une église ouverte à tous et toutes, et également à ceux et celles qui n’ont pas grandi avec les codes ecclésiaux ?

Dans cette perspective, la problématique n’est plus seulement l’accueil de tel ou tel groupe, mais plutôt la reconnaissance de l’autre de façon générale, pensée de façon transversale, pour construire une église universelle, riche de toutes ses diversités. Le rapport à l’autre et la nature de l’Église en tant qu’institution, dans son rapport à l’autre, seront au centre de cette journée.

Deux autres journées poursuivront le champ de réflexion (22-23 mai 2017, à confirmer).

Merci de signaler votre participation à cette adresse : info@lamaisonverte.org