Une enfant tombe enceinte sans relation sexuelle, pas de père, mais un esprit saint inséminateur : la naissance de Jésus est par excellence le récit qui choque notre rationalité actuelle. Est-ce « vrai » ? Qu’est-ce que la vérité, comme dirait l’autre. Il y a la vérité journalistique : est-ce que ça s’est passé comme ça ? S’il a dit : « J’aime la choucroute », et que dans le journal il y a écrit : « Il a dit j’aime la choucroute », eh bien c’est la vérité. Or, par exemple, avec le récit de la naissance de Jésus, les commentateurs font remarquer que les recensements ne concernaient jamais tout l’empire en même temps, que Quirinius n’était sans doute pas encore gouverneur, etc. Donc, ce texte ne peut pas se lire avec les lunettes de la vérité journalistique. Autre vérité, la scientifique : c’est quand deux et deux font quatre, quand une expérience recommencée dans les mêmes conditions se reproduit à l’identique. Pour les textes de la Bible, une vision scientifique de la vérité ne marche pas plus. Si vous espérez tomber enceinte en attendant que l’esprit saint s’en charge, vous risquez d’être déçue…

Au-delà de la réalité factuelle, le sens profond

Ni vérité scientifique, ni journalistique, est-ce donc faux ? Les contes pour enfants ne sont pas factuellement vrais, aucun loup n’a jamais dit : « Je vais te manger ». Mais quoi de plus véridique sur les peurs des enfants d’être abandonnés et de mourir ? Quand un SDF raconte sa vie, ça n’est peut-être pas factuellement vrai, mais si vous savez l’écouter, vous entendrez des choses bien plus vraies sur sa vie que s’il disait la vérité, toute la vérité… Les rédacteurs de la Bible faisaient de même : ils composaient les textes pour faire comprendre le sens profond des événements et s’intéressaient peu à la réalité factuelle. A nous, que disent de profond les textes de la Bible sur nos peurs, nos désirs ? Rêvons-nous d’un bébé mettant en péril l’empire ? Que tous les enfants bizarres nés dans des familles étranges soient aimés des humains et de Dieu ? Comment la vérité de ces textes peut-elle nous aider à être vrais avec nous-mêmes pour être libres et heureux ?

STÉPHANE LAVIGNOTTE