L’école peut-elle produire autre chose que de l’échec scolaire ? Peut-elle faire autre chose que renforcer la croyance qu’il y a une hiérarchie des intelligences ?

Est-il possible de se réapproprier collectivement l’école pour la rendre plus égalitaire et plus émancipatrice ?

C’est sont les questions que nous chercherons à creuser tout au long de l’année. Pour y répondre, nous nous interrogerons à la fois sur l’histoire de l’école et sur ses évolutions actuelles.

Seront présents: 

le 25 novembre: Grégory Chambat, de la CNT-Education, pour parler des expériences historiques d'institutions d'enseignement alternatives ;

le 16 décembre: Christian Laval, pour parler des transformations en cours de l'école selon la logique néolibérale ;

le 20 janvier: Bertrand Ogilvie, pour parler de l'ambiguïté de l'institution scolaire et de ses évolutions actuelles ;

le 17 février: Guy Berger, pour parler de la réduction historique de l'éducation à la forme scolaire ;

le 23 mars: Pascal Séverac, pour parler des perspectives ouvertes par Fernand Deligny et Jacques Rancière…

Charlotte Nordmannest essayiste, traductrice, éditrice (Éditions Amsterdam), membre du collectif de rédaction de La Revue des Livres. Elle a enseigné la philosophie au lycée, et est l’auteur de Bourdieu/Rancièreet de La Fabrique de l’impuissance 2. L’école entre domination et émancipation.

Elle participe toute l'année à une résidence d'écriture à La Maison Verte dans le cadre d'une initiative du Conseil Régional d'Ile-de-France.

Les vendredi 25 nov.-16 déc.-20 janv.-17 fév.-23 mars-13 avril - 25 mai-22 juin

(19h-21h)

à La Maison Verte

129 rue Marcadet

Paris 18ème

M. Jules Joffrin ou Lamarck