Notamment à la suite des débats qui avaient suivi la candidature d'une musulmane voilée à Avignon sous les couleurs du NPA, des militants syndicaux, associatifs et politiques, ont créé AJC REVé (agir pour la justice contre le racisme, l’exclusion et la violence). Ils s'inquiètent que la gauche radicale soit « inconséquente sur les questions antiracistes et surtout peu représentative de ceux et celles qu’elle prétend défendre ». Ils souhaitent agir « sur les luttes antiracistes et la stigmatisation des quartiers populaires » alors que « face à la montée de l’islamophobie, la gauche semble paralysée par son histoire où la lutte contre la religion a joué un rôle important » et que « depuis les émeutes de 2005, elle a contribué à creuser le fossé entre les classes moyennes et les populations issues des quartiers, qui subissent de plein fouet la crise et la montée du racisme. » Ils souhaitent donc construire un réseau de débats et d’actions « pour faire avancer dans chacune de nos organisations et au cœur du débat public le respect de notre diversité et la justice sociale. » Une première réunion de ce réseau aura lieu les 2 et 3 juillet à Paris. norabenameur@hotmail.fr