« Nous sommes de plus en plus nombreux à être : • indignés par des inégalités croissantes, la corruption et le règne de la finance,
• conscients des limites de la nature et de l'accumulation des désirs individuels,
• inquiets de la montée de la dette, du chômage, de l'exclusion, des violences,
• choqués par la dégradation de notre démocratie, Et, en même temps, nous sommes de plus en plus : • décidés à résister au délabrement de nos sociétés et aux démesures de la mondialisation,
• confiants dans les capacités de chacun à progresser et à construire ensemble,
• déterminés à trouver des équilibres justes en matière sociale et écologique,
• exigeants sur la cohérence entre ce qui est dit et ce qui est fait,
• prêts à nous engager et à coopérer pour mieux vivre ensemble.
Il est temps de réagir aux crises, aux dérives et aux fractures dont souffrent notre société et notre démocratie, et c’est possible comme nous le montrent les multiples initiatives en cours. C'est pourquoi plusieurs organisations de la société civile et des militants associatifs ont adopté une plateforme commune et proposé un Pacte civique pour renouveler le vivre-ensemble et rénover la qualité démocratique. Le Pacte civique, c'est un appel à des personnes et à des organisations qui sont prêtes simultanément à se transformer et à transformer la société pour inventer un futur désirable pour tous. Il est proposé aux personnes adhérant au Pacte civique : • d'adopter un certain nombre de comportements porteurs de sens,
• de promouvoir la qualité de la démocratie et du vivre ensemble dans leurs divers lieux de vie et dans les organisations où s’exercent leurs différentes activités,
• de soutenir des réformes visant à mettre la politique et l’économie au service de la personne et à promouvoir notre ouverture sur l’Europe et le monde.
Le Pacte civique s'appuie sur une approche nouvelle du changement et une démarche commune à conduire dans la durée.
Le pacte civique s'appuie sur des modalités de changement novatrices à articuler entre elles. Privilégier des impératifs communs : • être créateurs de sens,
• être sobres pour économiser les ressources, vivre de façon solidaire et distinguer l’essentiel du superflu,
• être justes pour assurer le respect des droits fondamentaux pour tous et le partage des richesses,
• être fraternels pour n’oublier personne et mobiliser les capacités de tous. - Changer nos mentalités individuelles et collectives En prenant des engagements à la fois à titre personnel, à titre d’acteur et en tant que citoyen qui constituent des leviers pour les transformations personnelles et collectives. - Interpeller les citoyens et les candidats aux élections. Il est prévu d'interpeller fin 2011 les citoyens à partir d'un texte plus concis permettant ensuite d'interpeller en premier lieu les candidats aux élections présidentielles, mais aussi éventuellement des élus et des responsables. »

Des associations ont signé cet appel : ATD Quart-Monde, Agence de l'éducation par le sport, Association Georges Hourdin, Club de Budapest, Collectif appel à la fraternit', Colibris, Coopaname, Coorace,Démocratie & Spiritualité, Dialogues en Humanité, FONDA pour la vie associative, Initiatives et Changement, La Vie Nouvelle, Poursuivre, Récit, Solidarités nouvelles face au chômage, Unis-Cité) ainsi que des personnalités (Alphandéry Claude, labo de l'ESS, Bastide Jean, président de France Bénévolat, Caillé Alain, MAUSS (Mouvement anti-utilitariste dans les sciences sociales), Martin Hirsch, président de l'Agence du service civique, Dubois Jean-Pierre, président de la Ligue des Droits de l'Homme, Ginisty Bernard, philosophe, Viveret Patrick, Dialogues en Humanité, etc.