Depuis plusieurs jours, des groupes d’extrême-droite appellent sur les réseaux sociaux à un rassemblement raciste et anti musulman, ce vendredi, sous forme d'apéro géant, dans le quartier de la Goutte d’Or. Ces groupes vont jusqu'à reprendre, dans leur propagande, des symboles et visuels nazis. Nous nous réjouissons que, conformément aux appels que nous avions  émis en ce sens, la préfecture de police ait décidé d'interdire ce rassemblement.

Celui-ci constitue une provocation inacceptable, qui a lieu en période de crise économique, au moment où l'on assiste à la banalisation et la montée des idées d'extrême droite partout en Europe. En France un ministre de la République a même été récemment condamné pour injure raciale. Dans ce contexte, l'ensemble de nos organisations a souhaité apporter la réponse politique unitaire d'ampleur que cette provocation particulière méritait.

Dans un premier temps, nous avions décidé d'organiser un contre rassemblement ce Vendredi 18 juin devant l'église Saint Bernard. La préfecture a interdit toute manifestation dans le quartier, remettant ainsi en cause  notre regroupement sur la place publique. Nous déplorons fortement cette décision qui met sur le même plan une provocation raciste et un rassemblement démocratique et citoyen avec un vrai message antiraciste, qu'il n'y avait aucune raison d'interdire.

Prenant en compte la décision de la préfecture de police, nous avons donc décidé d'organiser une réponse en deux temps.

Dans l'immédiat, parce que nous ne voulons pas rester silencieux ce 18 juin, nous tiendrons une réunion publique unitaire à 19h à la maison verte, 127 rue Marcadet pour rappeler avec force notre refus du racisme et notre attachement  au respect des droits démocratiques qui garantissent le vivre ensemble .

Dans un second temps, nous proposons d'organiser, le jeudi 9 Juillet à 19h devant l'Eglise saint Bernard, avec les habitants du quartier un pique nique festif et solidaire où toutes les traditions culinaires seront les bienvenues.  Cet évènement sera annoncé par une campagne d'affichage et de tracts. Il permettra de démontrer que loin des images racistes véhiculées par certains, la Goutte d'or est un quartier riche de sa diversité, ouvert et tolérant.



Signataires: Alternative Libertaire (AL), Action Antifasciste Paris Banlieue (AAPB), Association des Travailleurs Maghrébins de France,(ATMF) , CUGAL, Europe Ecologie-Les Verts, Fédération pour une Alternative Sociale et Ecologique (FASE), Gauche Unitaire, (GU) La Maison Verte, Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA), Parti Communiste Français (PCF), Parti de Gauche (PG), Parti Socialiste (PS), Réseau Education Sans Frontières Paris Nord Ouest

--------------------------------

             COMMUNIQUE DE LA COORDINATION INTERASSOCIATIVE GOUTTE D’OR


        Nous sommes profondément heurtés de voir que des groupes prônant l’exclusion et le repli
identitaire ont lancé dans le quartier de la Goutte d’Or dont ils semblent ne pas connaître l’histoire
un « apéro saucisson et pinard » visant clairement à exclure et discriminer toute une partie de la
population, ouvrant ainsi la voie (et donnant la voix) à un déferlement de propos racistes et
haineux sur le web. A ce titre, nous nous félicitons que la Préfecture de Police l’ait interdit.
        Au nom d’une identité française fantasmatique, qui se définirait juste à l’aune de la
consommation d’alcool et de viande porcine, les initiateurs de cet « apéro » veulent une fois de
plus stigmatiser le quartier de la Goutte d’Or, dans le 18ème arrondissement de Paris, et par là
même une partie de ses habitants. Pour cela, ils savent parfaitement utiliser un contexte politique,
marqué par la peur, la méfiance de l’autre et la xénophobie à travers la diabolisation de l’Islam,
réduit au terrorisme, au port du voile et de la burqa et par une stratégie visant à dresser les
citoyens les uns contre les autres.
        Cette initiative, qui fleure bon les milieux et groupuscules d’extrême droite (ou de « droite
extrême » en langage politiquement correct), bénéficie d’une couverture médiatique surprenante
qu’elle ne mérite aucunement et dont on connaît les dangers. Malheureusement, dans tous les
cas, elle constitue une stratégie gagnante : Si l’apéro avait été autorisé, on aurait parlé de
« reconquête des territoires perdus de la République et des zones de non-droit, islamisées ». Elle
a été interdite et les oripeaux victimaires sont brandis au nom d’un « racisme anti-blanc » qui
n’existe dans les propos que pour mieux masquer les pratiques discriminatoires qui minent et
sapent la société française.
        Le quartier de la Goutte d’Or a toujours été un quartier d’accueil. Il s’enorgueillit, encore
aujourd’hui, des brassages de populations qui l’ont constitué au fil du temps et de la dimension
multiculturelle, profondément républicaine qui anime son espace associatif, citoyen et sa réalité
quotidienne.
        Les associations de la Goutte d’Or qui œuvrent quotidiennement avec les habitants au
développement harmonieux du quartier, condamnent fermement cet « apéro » et restent vigilantes
à l’égard de toutes initiatives qui visent à dresser des populations les unes contre les autres.


             Les associations membres de la coordination inter associative Goutte d’Or

----------------------------

       Le Conseil Pastoral de la paroisse Saint Bernard de la Chapelle, réuni le 16 juin, a
souhaité s'exprimer sur l'affaire du pique-nique « pinard et saucisson » prévu le 18 juin
dans le quartier de la Goutte d'or, annulé depuis par la Préfecture de Police et remplacé
par un rassemblement place de l’Etoile.
       La Paroisse a signé hier le texte de la Coordination Interassociative de la Goutte d'Or
qui condamne fermement cette initiative génératrice de tensions et de discriminations.
       En tant que chrétiens, nous nous inscrivons en faux contre l'idée selon laquelle le
quartier serait en proie à une islamisation plus ou moins rampante. Les membres de la
Paroisse Saint Bernard de la Chapelle peuvent témoigner qu'ils ne rencontrent pas de
difficulté à vivre leur foi chrétienne. La présence d'une forte communauté musulmane
n'est pas source de tensions, mais d'enrichissement mutuel et d'ouverture aux autres. Les
gestes d’amitié mutuelle, notamment au moment des fêtes religieuses, sont fréquents.
       Nous constatons, par ailleurs, les difficultés anciennes des musulmans à vivre
dignement leur foi dans le quartier, et nous regrettons qu'ils soient souvent contraints de
prier dans la rue.
       Nous n'ignorons pas les difficultés de vie au quotidien à la Goutte d'or que certains
des membres de notre paroisse éprouvent, mais nous refusons de les attribuer à telle ou
telle religion, à telle ou telle communauté.
       Nous souscrivons pleinement au message du Pape Benoît XVI qui déclarait le 28 mai
dernier que « l'avenir de nos sociétés dépend de la rencontre entre les peuples, du dialogue entre
les cultures dans le respect des identités et des différences légitimes. »
       Face à tous ceux qui soufflent sur les braises du désespoir et des peurs, nous
réaffirmons que les chrétiens vivent dans la sérénité leur foi chrétienne et leur engagement
concret, en fraternité avec les autres habitants du quartier, croyants ou non.
                              Le Conseil Pastoral de la Paroisse Saint Bernard de la Chapelle