Diffusé le 17 mars sur France 2, on y voit une expérience – simulacre de téléréalité avec le faux jeu La Zone Xtrême  – montrant que M. Toutlemonde peut céder aux conditionnements les plus dangereux... Dans ce jeu télévisé un candidat croit envoyer des chocs électriques variant de 20 à... 460 V. Et la très grande majorité des candidats vont jusqu'à l'électrocution maximum. Ce jeu reprend l'expérience effectuée par Stanley Milgram, un chercheur en psychologie qui se posait la question du pouvoir d'autorité que pouvait exercer un scientifique sur un individu lambda. En 1963, ce professeur américain démontrait qu’un individu pouvait obéir à des injonctions contraires à ses valeurs, en infligeant à de prétendus cobayes des décharges électriques, de 20 à 460 volts pour les punir de leurs mauvaises réponses. 62 % des "questionneurs" américains avaient obéi jusqu’au bout et envoyé un courant censé être mortel.

Près de quarante ans plus tard : même expérience. Sauf que les scientifiques en blouse blanche ont été remplacés par une animatrice pimpante, Tania Young, sur un plateau de télévision. Pour un prétendu jeu enregistré avec un vrai public. Quatre-vingts personnes de toutes origines ont été recrutées parmi des milliers d’anonymes, pour questionner un candidat. Résultat : 80 % des questionneurs, pris séparément, sont allés jusqu’aux décharges de 460 volts ! Sur les injonctions d’une animatrice qui, malgré les cris du "candidat" (un comédien) dans une cabine, se contentait de dire : "Ne vous laissez pas impressionner. Continuez." Ceux qui ont vu le documentaire se sont tous posés la même question : et moi ? Et dans le cas des mauvais traitements ou même de l'indifférence face aux sans-papiers, aux prisonniers, aux prisonniers politiques, jusqu'où acceptons-nous l'inacceptable ? C'est de cela que nous débattrons...