A l’angle des rues Léon et Myrha, derrière les baies vitrées ornées de grands autocollants tout neufs, les huit postes informatiques de La Goutte d’ordinateur ont tous trouvé preneur. Cet après-midi, de 16 h à 18 h, les membres de l’association – pour la modique somme de 10 € par an – ont un accès libre aux ordinateurs, à Internet et surtout aux conseils de Frédéric Trégret, coordinateur de cet « espace public numérique » depuis 2008, en compagnie de Virginie Maurice-Lakomobo.

Franchir le pas
La Goutte d’ordinateur est une association dont la mission est d’initier le public à l’informatique, à Internet et au multimédia. Quand on a affaire à la Sécurité sociale, à la SNCF ou à Pôle emploi, mieux vaut maîtriser ces technologies. Mais « beaucoup de gens ne savent faire que très peu de chose », explique Frédéric Trégret. Créée en 2002 au sein de l’association Salle Saint-Bruno, La Goutte d’ordinateur compte environ deux cent trente adhérents, en grande majorité des adultes. En moyenne, sur quarante heures d’ouverture hebdomadaires, vingt sont consacrées aux accès libres, douze aux cours d’initiation et de perfectionnement et huit aux associations partenaires (notamment Ados pour le soutien scolaire et AGO pour les ateliers sociolinguistiques destinés aux migrants). « La demande numéro 1 concerne Internet : comment envoyer des mails, comment avoir des nouvelles de son pays, explique Frédéric Trégret. Cela explique le succès du Passeport pour Internet et le multimédia (PIM). » La Goutte d’ordinateur utilise les ressources pédagogiques de ce programme ministériel d’« alphabétisation numérique », mais ne délivre pas pour l’instant l’attestation. Frédéric Trégret aimerait mettre en place l’examen pour le PIM cet été : « Cela permet de prendre confiance en soi, c’est valorisant. »

Des projets en attente
Frédéric Trégret a mis sur pied de nouvelles activités en 2009 : une permanence pour les CV, un atelier de création de plaquettes publicitaires et des cours de retouche photo numérique. Il a d’autres projets dans ses cartons : des cours d’initiation à la « culture Web » (pour tirer le meilleur parti d’Internet), une formation à « l’e-administration » (pour apprendre à effectuer des démarches administratives sur le Net) et une structure interassociative pour l’emploi. « A deux, beaucoup de choses ne sont pas possibles, regrette Frédéric. Nous travaillons cette année avec quatre bénévoles. Avis aux amateurs ! »

Grégoire Ader

La Goutte d’ordinateur 7, rue Léon - 75018 Paris - Tél. : 01 42 51 03 61 - Mail : gouttedordinateur@gmail.com

goutte_d_or.jpg

Qui finance ?

La Goutte d’ordinateur est un des dix Espaces publics numériques (EPN) de la capitale. Ce réseau a été créé en 2001 par la Ville de Paris, dans le cadre du programme Paris ville numérique (Parvi). Le nombre d’EPN a augmenté au fil des années, mais le budget global n’a pas suivi… Voilà pourquoi la subvention accordée par la mairie à La Goutte d’ordinateur (65 000 € par an) a été réduite de 10 % depuis 2008. Actuellement, l’Etat finance les salaires des deux permanents de La Goutte d’Ordinateur, soit 40 000 € annuels, auxquels s’ajoute un complément de 10 000 € versé par la Ville. La région n’apporte aucun soutien financier. Quant à la participation des adhérents, elle représente une part infime des recettes. Enfin, comme la plupart des EPN de Paris, La Goutte d’ordinateur a obtenu le label national Cyber-base. C’est ce réseau, alimenté notamment par la Caisse des dépôts et consignations et la Ville de Paris, qui a financé la remise à neuf de La Goutte d’ordinateur à la fin de 2009 : rénovation des locaux et renouvellement du parc informatique.