Jouer l’œuvre d’un compositeur et transmettre au public l’inspiration et l’émotion qu’elle contient dépend de ses interprètes et des instruments qu’ils emploient. Imaginez du classique et du jazz, joués par des harmonicas, un violon, une guitare et une basse…
Par son timbre et ses couleurs musicales, l’harmonica offre beaucoup de possibilités sur le plan expressif.
Pour créer une atmosphère en quelques notes, cet instrument est roi : qui ne se souvient des mélodies d’Ennio Morricone ou de l’harmonica magique de Toots Thielemans dans le film Jean de Florette ?
La mise en valeur de toutes ces qualités musicales a été réalisée par le quatuor Harmos de 1965 à 1971, par des concerts, radios, télés, la réalisation de trois disques, dont une méthode sonore parue chez Arion-CBS.
Depuis 2004, l’ensemble Armos à repris le flambeau avec un répertoire particulièrement riche, faisant appel au classique, au jazz, à la variété, et à des compositions de Pierre Rochat.
C’est l’instrumentation de l’Ensemble Armos, et il est unique par les couleurs musicales qu’il sait créer et exprimer.