Il a finalement été relâché le lendemain de Noël. Mais pendant 20 jours, nous avons tous souffert avec Lassana, Noumo et leurs deux petits enfants, Bintou et Tiguida. Pendant 20 jours nous nous sommes battus aux côtés de sa famille, de son employeur, de la CIMADE, du Réseau éducation sans frontières (RESF). Plusieurs centaines de signatures ont été récoltés (y compris de Lyon, Belfort, Montbeliard, du 15e etc via le réseau Mission populaire), le député-maire du 18e Daniel Vaillant a écrit au Préfet, des militants notamment verts et socialistes ont fait signer les pétitions.

Beaucoup à La Maison Vert ont découvert directement, profondement, humainemt, une situation qu'ils ou elles ne connaissaient jusque-là que par la presse : la violence infligée à des personnes, à des familles, des vies saccagées au nom d'une politique du chiffre, d'une obession anti-immigrés, d'un discours populiste sur les sans-papiers, au mépris de la réalité que nous vivons aujourd'hui en France. Notre réalité c'est de partager les mêmes vies, dans les mêmes quartiers, dans les mêmes écoles, sur les mêmes lieux. de travail parce que nous sommes les mêmes humains, et comme protestants les mêmes enfants de Dieu. Ne les laissons plus faire.

Stéphane Lavignotte, pasteur er directeur de La Maison Verte