« Depuis des mois, le Gouvernement semble être entré en guerre contre la Cimade. Il tente de réduire sa présence dans les centres de rétention, confiant en partie ce travail à des associations moins indépendantes du pouvoir politique actuel. Ceci sous le prétexte de mettre fin à un prétendu monopole ; cela conduit à rendre impossible, ou très difficile, une vue d’ensemble transparente des conditions de rétention et de l’application du droit dans ces centres.  La Cimade a saisi la justice. Sans même attendre la décision du Juge, Monsieur Besson a décidé de signer ce marché des centres de rétention. Après que le Secrétaire Général de la Cimade, Laurent Giovannoni ait qualifié ce passage en force de « méthode de voyou », Monsieur Besson a menacé de le poursuivre pour diffamation.
La Mission populaire Evangélique, réunie en Assemblée Générale les 16 et 17 mai au Foyer de Grenelle : Réaffirme son soutien à la Cimade. Avec elle, nous refusons que les droits des étrangers soient à nouveau mis en danger par l’éclatement des intervenants en centre de rétention. Cet appel d’offres doit être annulé et toute la situation remise à plat. Avec notre confession de foi votée à La Rochelle en 2004, nous réaffirmons que nos portes seront toujours ouvertes aux pauvres, aux sans abri et aux sans papiers « et aucune puissance n’a le pouvoir de nous les faire fermer ».

Mission populaire Evangélique de France