« Le Comité national de la Mission populaire évangélique a reçu le pasteur Lavignotte qui accompagne depuis plusieurs mois un couple d’hommes pacsés qui demande une bénédiction religieuse sur leur couple. Le Comité national demande au pasteur de persévérer dans son accompagnement pastoral, tant il est vrai que chacun est accueilli par Dieu et a sa place dans une communauté de la Mission populaire évangélique. Le Comité national remercie le pasteur Lavignotte pour la qualité de son accompagnement et pour avoir porté cette question devant le Comité national. La vie familiale connaît aujourd’hui de profondes évolutions : familles recomposées, pacs, familles monoparentales. Les églises doivent trouver les chemins d’un véritable accompagnement de ces formes de vie familiale.
Dans cette perspective, la Mission populaire évangélique, mouvement missionnaire, entend prendre sa place, le Comité national souhaite que cette réflexion se développe au sein de la mission populaire évangélique, et soit réellement ouverte durant les deux prochaines années. Durant cette première étape, le Comité national, considère qu’il est possible à un pasteur de participer à un geste liturgique d’accueil et de prière pour un projet de couple homosexuel, dans la mesure où il ne s’apparente en aucune manière à une bénédiction de mariage et ne s’impose pas à la communauté locale. L’accompagnement évangélique demande discernement et engagement, il doit savoir équilibrer la responsabilité du pasteur et l’accueil de l’ensemble de la communauté locale. Au terme de cette première étape, le Comité national s’engage autant que faire se peut à élaborer une position institutionnelle sur les actes liturgiques accompagnant la vie familiale. »

Le comité National de la Mission Populaire

  • Lors de leur synode commun des 23-24 mai, l’Eglise réformée de France et l’Eglise évangélique luthérienne de France ont voté un vœu similaire, demandant à leurs commissions liturgie d’étudier les formes d’accompagnement et d’accueil possible pour les nouvelles formes de familles, PACS compris.