Nous avons signé avec les associations organisatrices le communiqué suivant :

Si la lutte contre l'homophobie trouve quelques échos dans la société et les pouvoirs publics, il n'en est pas de même pour la violence faite aux personnes Trans'.
La transphobie est une réalité qui touche toutes les dimensions des personnes concernées : affective, relationnelle, institutionnelle, politique, comme le montre l'enquête que viennent de publier le MAG (mouvement d'affirmation des jeunes gais) et H et S (homosexualité et socialisme). Les personnes Trans' sont victimes du silence familial, d'un vide juridique et d'une mainmise médicale prompte classer ceux qui sortent de 'la norme'.
Refusant que le message d'amour de Dieu soit bafoué, détourné, ignoré par les discours transphobes, nous vous invitons à une initiative le 17 mai à la Maison Verte, au 127 rue marcadet paris 18e. A cette occasion, nous voulons réfléchir ensemble : comment cette classification systématique en genres "homme"/"femme" structure notre regard sur chaque personne et nous fait l'étiquetter au lieu de le rencontrer ? Sommes-nous prêts à nous laisser interpeller par les témoignages des personnes concernées ?

- 18h : Débat "Etre un homme, être une femme, comment cela se transmet-il ?" avec visionnage d'extraits de films sur la question de l'imposition du genre par la société et les religions. Avec la participation de Kaleb, militant, Célia Surget, rabbin du Mouvement juif libéral de France, Stéphane Lavignotte, pasteur de la Mission populaire de la Maison Verte et auteur de "Au-delà du lesbien et du mâle".

- 20h45: Célébration interreligieuse.

A l'initiative de :

Communion Béthanie, David et Jonathan, Devenir Un en Christ, Mission Populaire Evangélique La Maison verte, Tjenbé Red, avec le soutien du rabbin Célia Surget.