Vendredi soir, à la Maison Verte : une célébration oecuménique et interassociative, avec beaucoup de participants de notre communauté : Herbert, Stéphane, Brigitte...
Et Dorte qui nous a fait méditer sur l'épître de Jean 15 : 12-17.

Un moment fort : comme une bénédiction partagée, Théophile avait préparé des papiers avec des textes bibliques parlant de l'amour. Chacun puisait dans une corbeille, prenait un texte, le lisait à voix haute et l'offrait à son voisin. Heureuse initiative dont nous le remercions ici.

Samedi, la Marche a rassemblé les LGBT de Paris et a témoigné, si besoin était, de la fierté de chacun/e d'être lui-même.

Le soir, nous nous sommes retrouvés à la Cathédrale américaine de Paris (avenue George V, Paris 8e), qui accueille et héberge depuis 4 ans déjà le groupe Lambda, membre comme La Maison Verte du Carrefour de chrétiens inclusifs - a organisé la partie religieuse de ces journées.

Nous avons célébré l'amour inclusif de Dieu avec un service oecuménique
puisant dans la tradition anglicane.
Le service, qui était soutenu par un choeur, était présidé par le Révérend Jonathan Huyck, chanoine pasteur.
C'est Stéphane Lavignotte de l'Église Réformée de France, pasteur à la Maison Verte,
Fraternité de la Mission Populaire Évangélique, qui assurait la prédication,
sur les traces du Centurion de l'évangile selon Matthieu.
Vous pouvez l'écouter , sur le blog du groupe Lambda, groupe LGBT de la Cathédrale américaine à l'initiative de tout ça. (Merci Jean-Marc !)

Le vendredi et le samedi, deux grands moments, des temps graves et forts de reconnaissance mutuelle, suivis d'une rencontre chaleureuse autour d'un buffet.