''Il y avait quelque chose chez elle qui rayonnait, une joie de vivre et une générosité. Elle laisse dans les mémoires son visage de « bonne maman » de films Walt Disney, d'une charmeuse sans pareille. Elle avait participé au groupe Diogène, jamais avare de ses paroles. Elle accompagnait les enfants du soutien scolaire avec tout son amour et sa gouaille parisienne unique. On ne se souvient guère à quel moment elle a commencé à venir à La Maison Verte, tellement tout le monde a l'impression de l'avoir toujours vue. Nadine Babet est morte à peine après avoir dépassé les 60 ans, emportée rapidement par un cancer. Toute l'équipe de La Maison Verte accompagne de son affection ses six enfants, ses petits-enfants et son compagnon Jeff.''