La Vie des Autres (Das Leben der Anderen), film allemand (2007) de Florian Henckel von Donnersmarck Dans tous les bons cinémas près de chez vous.

La vie des autres, ça n'intéresse personne, c'est bien connu. Et si la meilleure façon de se découvrir soi-même c'était d'observer la vie des autres? Imaginez que vous êtes un officier de la Stasi au milieu des années 80 en RDA et que vous ayez pour mission de surveiller les faits et gestes d'un dramaturge. Vous vous attendez à un film d'espionnage, ou un film historique sur les abus de l'ex-Allemagne de l'Est, n'est-ce pas? Mais imaginez que cet homme a un idéal et qu'il fait son métier avec la conviction intime que ce qu'il fait est juste et utile. Imaginez en même temps que le dramaturge qu'il espionne n'a rien d'un opposant au régime, mais qu'il croit lui aussi à l'idéal communiste. Maintenant vous commencez à comprendre. Vous êtes aussi confortablement assis dans votre fauteuil que l'espion est mal installé dans sa cave avec ses micros. C'est peut-être tout ce qui vous sépare de lui. Car ce que vous allez voir (ou entendre, c'est selon) va vous entraîner vers une expérience d'une rare intensité humaine. Pendant les 2h17 que dure ce film, son réalisateur allemand, Florian Henckel von Donnersmarck, ne fait rien d'autre que vous tendre un miroir. Dérangeant? Peut-être. Loin des clichés? Certainement. Mais n'est-ce pas justement ce que l'on appelle de l'art?

Plusieurs fois primé en Allemagne, ce film s'est vu décerné récemment l'Oscar du Meilleur Film Etranger.
JLOG, un ami qui vous veut du bien :-)