(Voir le dossier très complet du site amnistia : http://www.amnistia.net/news/articles/multdoss/libe30an/libe30an.htm

Le 4 janvier 1973 dans la grande salle de La Maison Verte a lieu la conférence de presse de lancement du projet du quotidien Libération. On peut voir de gauche à droite Philippe Gavi, Jean-Paul Sartre, Jean-Claude Vernier, Serge July et Jean-René Huleu. Comment sont-ils arrivés jusque-là ?
Le pasteur est Charlie Hedrich. Comme le raconte Abdellali Hajjat (http://icietlabas.lautre.net/spip.php?article158) "Djilali Ben Ali, jeune Algérien de 15 ans, est assassiné le 27 octobre 1971 dans le quartier de la Goutte d’Or à Paris, par le concubin de la concierge de l’immeuble où il habitait. C’est le point de départ d’un grand mouvement anti-raciste qui culmine avec une manifestation de 3000 personnes sans précédent depuis le 17 octobre 1961 à Paris." Le comité de soutien se réunit à La Maison Verte. Sont présents le Secours Rouge, Michel Foucault etc. Est-ce à cette occasion que le contact s'est fait avec les "maos" ? Toujours est-il qu'en février 1972, la même grande salle accueille la chapelle ardente de Pierre Oveney, militant maoïste abattu par un vigile de Renault. Puis moins d'un an après, la conférence de presse de Libération.