Christine, salariée en charge de l’atelier Marthe et Marie, a organisé les départs avec le Siège de la Mission populaire : " Ca y est, on est parti pour Lausanne, 3 de la Maison Verte, 3 de Nantes, 1 de Rouen et 1 d'Arcueil, des mamans, des papas, des grandes sœurs et des accompagnatrices et Richard Dahan qui nous bombardait avec son appareil photo. Un voyage plein de rires, de jeux, et au moment de se séparer pour aller chacun dans sa famille d'accueil, on se réjouit de faire ensemble le voyage de retour dans 3 semaines, et on se promet de se revoir encore ensuite. On ne se connaissait pas il y a quelques heures et déjà on a de la peine à se séparer. Le voyage pour Toulouse était plus calme, avec Massouaré C. et Massouaré K., cousines et grandes copines de toujours, et pour ce départ, il n'y aura pas de photos car quelqu'un chez moi a fini la pellicule dans mon appareil et a oublié de me le dire! Mais nous comptons sur Florence Berbessou, qui accueille nos filles à Mazamet pour y remédier …..et trouver un système pour distinguer leurs noms." "

Tiguida a envoyé Aboubakhar, son fils de 8 ans, en Suisse : " C’était très bien. Il est tombé dans une famille très sympa. Il a fait pas mal de choses : la piscine, des visites, des balades… Et tout ça il me l’a raconté par écrit. Ça l’a changé d’ici. Surtout, ça lui a permis de voir comment est la vie loin de moi et à côté de moi. " Aboubakhar : " C’était bien. J’ai joué au ballon, à la trottinette, je suis allé à la piscine. Il y avait un autre enfant dans la famille, Gabriel, 6 ans. Le mieux de mon séjour, ça a été de jouer avec lui. Ce qui est différent ? C’est très propre et on ne crache pas par terre. Ils ont un drôle d’accent et je ne comprenais pas toujours. La piscine, c’était le mieux : elle était plus grande que celle que je connaissais."

Florence a accueilli Massouaré C. et Massouaré K. 10 et 11 ans près de Mazamet : " Nous n’avons rien fait d’extraordinaire, nous voulions leur montrer comment nous vivions au quotidien, en tout cas, ce qu’elles ne vivaient pas forcément à Paris. Massouaré K. avait envie de voir des lacs, des rivières, la nature et ça tombe bien, car c’est comme cela autour de chez nous. A part un lac à côté où elles se sont baignées deux fois, elles ne sont pas allées deux fois dans le même cours d’eau. On est aussi allé à la mer une fois, c’est à 100 kilomètres. Elles avaient une peur bleue des petits insectes : mouches, abeilles etc. ! Par contre, elles voulaient faire du cheval. On s’est demandé comment faire car si on était allé dans un centre équestre, il y aurait eu plein de mouches. Nous sommes allées chez une amie qui a des chevaux dans un champs. Elle sont allé l’y chercher, ont vu que ce n’était pas facile de l’attraper, ont aidé à le préparer en le brossant puis en lui curant les pattes, pour lui mettre la selle et le harnais. Et ensuite, tenu par une bride, elles ont fait du cheval ! Nous avons visité un élevage de lamas et de biches. Elles ont aussi ramassé des framboises avec lesquelles elles ont fait de la confiture, dessinant même des étiquettes personnalisées. " La confiture pour Simone, elle est bonne ! " par exemple. Elles ont même dormi une nuit dans une tente plantée dans le jardin. Je crois que les enfants ont envie de recommencer. Et pour notre famille aussi ce fut une très bonne expérience. On va faire le bilan avec les autres familles, mais je crois que pour nous aussi, l’envie est plutôt de recommencer. "

Annie-Denise, bénévole de La Maison Verte, a accompagné les enfants pour le voyage de retour depuis Lausanne : " J'ai retrouvé nos huit vacanciers très épanouis le 31 juillet à Lausanne, amenés par leurs familles d'accueil. Dans le train, les enfants étaient assis face à face, 4 par 4, ce qui leur a permis de jouer et discuter entre eux, tout en nous racontant leurs vacances "absolument géniales". A mi-trajet, ils ont pris leur goûter – copieux ! - utilisant les poubelles, et sont restés sages jusqu'à Paris, sans gêner aucunement les autres voyageurs. Ni musique trop forte, ni des éclats de voix. Bref, les 2 accompagnatrices, Agatha et Annie-Denise, ont été très satisfaites des 8 jeunes voyageurs et ont fait un excellent voyage de retour en leur compagnie. "