1er octobre 10h30 : Culte Conférence de Marc Muller

Temps gagné - Temps perdu : l'association oecuménique suisse " Oeku Eglise et environnement " propose pour " le temps de la création " 2006 le thème de la gestion écologique du temps ("Temps gagné - temps perdu") afin de réfléchir sur nos propres rythmes et ceux de la nature. C’est le sujet que nous avons proposé à Marc Muller. Théologien, ayant enseigné à la faculté de théologie de Managua (Nicaragua), il vient de prendre la direction du DEFAP, la structure de collaboration nord-sud des églises protestantes et a publié en 2005 aux éditions Van Dieren " Le temps de l’émancipation, libérer l’avenir ". Dans cette réflexion sur le temps inspirée des travaux de Paul Ricoeur et Jacques Ellul, il intègre notamment les questions des menaces sur l’environnement.

Culte-conférence ouvert à tous et toutes, croyants ou non !


Juste avant l’été, nous sommes plusieurs jeunes pasteurEs (ayant pris leur premier poste en juillet 2006) de l'Eglise réformée, de l’Eglise luthérienne et de la Mission populaire à avoir lancé avec le philosophe protestant Olivier Abel un appel pour que le 1er octobre soient organisés des cultes " spéciaux " sur le thème de l’environnement. Il s’agit de relayer en France l’initiative européenne " temps de la création ", organisée depuis 1997 par le Conseil oecuménique des églises (COE), reprenant une initiative des églises suisses lancée dès 1993. Entre le 1er septembre et le 4 octobre les communautés locales sont invitées à organiser cultes, débats et autres initiatives pour réfléchir au thème de l’environnement et, pourquoi pas, passer aux choses pratiques.

Cette initiative n’est pas complètement nouvelle en France, relayée en Alsace depuis plusieurs années par un groupe " Paix, justice et sauvegarde de la création " d’Alsace-Moselle. Un groupe plein d’initiatives : ils ont organisé un colloque en octobre 2005, recensent les liturgies déjà existantes sur ce thème et en préparent de nouvelles, ont dressé une liste de personnes ressources pour faciliter l’organisation de débats dans les paroisses, travaillent avec les centres de documentation protestant et catholique… Mais le travail est aussi concret avec la mise au point d’une méthodologie pour la mise en oeuvre des bilans énergétiques des paroisses et la recherche de lieux pilotes. Plusieurs paroisses sont sur les rangs pour se lancer dans l’aventure d’éco-bâtiments. La paroisse de l'Illberg-Coteaux à Mulhouse a un projet "tout bois". Pour le bâtiment de sa nouvelle paroisse, l’Eglise réformée de Lyon essaye d’intégrer la dimension écologique malgré les problèmes de coûts. Une démarche courante à l’étranger : les éco-bilans se pratiquent dans les églises allemandes, des églises hollandaises accompagnent leurs paroissiens pour réduire de 3% par an leur consommation énergétique, idem en Tanzanie pour les économies… d’eau !

Stéphane Lavignotte

Pourquoi le 1er octobre ?

Pour les Eglises orthodoxes, le 1er septembre est la journée de la Création, tandis que l'Eglise catholique commémore, le 4 octobre, l'anniversaire de François d'Assise. Un certain nombre de paroisses rurales en Alsace organisent au 1er octobre la fête des récoltes inspirée par le judaïsme.

Dossiers protestants

Sur les dix dossiers sur lesquels la Fédération protestante interpellera les candidats à la présidentielle, deux concerneront l’environnement : l'eau et la question énergétique (fin du pétrole et changement climatique)

La Maison Verte n’a pas encore ses éoliennes, mais elle sert de dépôt – entièrement gratuit – aux paniers bios des " Jardins de Cocagne ", un ensemble de producteurs bios du Val de Loire, favorisant l’insertion par l’économie et qui livre leurs produits à des consommateurs parisiens. Et lors des braderies, le buffet est alimenté en produits équitables directement achetés à Artisans du monde !